Collectif national de résistance à Base élèves…

contre tous les fichiers scolaires

Saône et Loire

Collectif Bressan de Résistance à Base Élèves
baselevesbresse(at)gmail.com




JPEG - 415 ko

Dernières infos

Septembre 2012

Fête Altermondialiste Mâconnaise

Pour celles et ceux qui passeraient dans le coin, n’hésitez pas à venir faire un tour à Sancé le 23 septembre sur le stand, commun cette année, des désobéisseurs et du cnrbe de l’Ain-Saône & Loire.

Plus d’infos ICI sur cette fête très connue dans la région mâconnaise.


Mars 2012

Voeu de la commune de Saint Vallier : Arrêtons le fichage des données personnelles des scolaires et lycéens

Suite à notre courrier aux élus, la commune de Saint Vallier demande la levée des sanctions à l’encontre des directeurs qui ont refusé de mettre en place Base Elèves, fichier informatique qui porte atteinte à différentes libertés publiques et au droit à la vie privée. Lors du conseil municipal du 29 mars, elle a émis un voeu demandant à l’Éducation Nationale de renoncer à l’immatriculation des enfants et à l’utilisation de Base élèves, rejoignant ainsi les nombreuses autres communes de France qui refusent de participer au fichage des enfants.


Novembre 2011

Voeu de la mairie de Lux pour l’abandon de Base Elèves

Suite à notre lettre ouverte aux maires de France, la commune de Lux a décidé d’émettre un voeu pour demander l’abandon du fichier informatique « Base Elèves » ainsi que pour refuser sa mise en place à la mairie. Un courrier a été adressé à l’Inspecteur d’Académie et une ampliation de ce voeu pris sous forme d’une délibération a été transmise au Préfet de Saône-et-Loire.


Septembre 2011

Action du Collectif Bressan

Le Collectif Bressan de Résistance à Base élèves a tenu un stand d’information et d’action le dimanche 25 septembre à la Roche-Vineuse (à 15 min à l’ouest de Mâcon), dans le cadre de la 8ème fête altermondialiste (entrée gratuite).

C’était l’occasion d’informer sur Base élèves et le Livret Personnel de Compétences et de distribuer le nouveau tract du CNRBE (version dépliant 3 volets et version brève).

Plus d’infos : base.eleves.bresse@gmail.com


Août 2011

Livret personnel de compétences : ne remplissons pas !
La position du Conseil syndical du SNUipp/FSU de Saône et Loire

Lors des deux précédents CN (conseil national), il a été décidé d’ouvrir le débat avec la profession sur la question du « Livret Personnel de Compétence ».
Le conseil syndical du SNUipp de Saône et Loire a convenu, à l’unanimité, que le LPC imposé l’année scolaire dernière, était un « outil » massivement rejeté par les équipes dans le département et cela à plusieurs titres :

  • Charge de travail : Argument fondamental qui devrait nous alerter en premier lieu en tant qu’organisation syndicale de personnels enseignants.
  • Utilité : Ce LPC ne répond à aucun besoin ni aucune demande des équipes sur le terrain.
  • Contenu : Les compétences mises en avant dans ce livret sont loin de l’idée de compétence telle que nous la concevons au niveau du SNUipp. Dans ce LPC, les compétences dont il est question répondent aux demandes du Protocole de Lisbonne en matière d’Education et à une volonté de mettre l’Ecole au service du monde de l’entreprise.
  • Fichage : Le passage à un format numérique doit nous conforter dans une position de rejet d’un tel outil ; cela d’autant plus que les fichiers informatiques se multiplient dans nos écoles et bien souvent sans autorisations de la CNIL.

Le SNUipp-FSU 71, le 23 août.


Janvier 2011

Présentation du Collectif Bressan de Résistance à Base Élèves

Le collectif bressan de résistance à Base-élèves s’est créé depuis un an et continue de mettre en place plusieurs actions pour s’opposer au fichage des enfants.

Il demande l’arrêt de la mise en oeuvre de la base élèves 1er dégré, et que seuls des chiffres sortent des écoles et non pas des données nominatives.

Il informe les enseignants et les parents sur les dangers de base-élèves et de son interconnexion avec la base nationale identifiant élèves (BNIE) qui attribue à chaque enfant un matricule pour des années.

Il invite les parents d’élèves à mettre Base élèves à l’ordre du jour des prochains conseils d’école.

Il apporte son soutien aux directeurs qui refusent de saisir les données personnelles des enfants.


Octobre 2010

35 secondes pour stopper un fichage de 35 ans dans la base élèves !

Grand succès du stand d’information sur la base élèves, que le collectif bressan tenait le dimanche 26 septembre 2010 à la Roche-Vineuse. De nombreux parents ont signé la lettre d’opposition du CNRBE, faites comme eux !

Avec les représentants de la FCPE de Mâcon et le réseau des enseignants en résistance pédagogique, d’autres actions sont prévues en Saône & Loire pour informer les parents de leur droit d’opposition rétabli par le Conseil d’État.

Le CBRB, le 8 octobre 2010.

Plus d’infos : base.eleves.bresse@gmail.com


Septembre 2010

35 secondes pour stopper un fichage de 35 ans dans la base élèves !

Parents, venez signer en nombre les courriers d’opposition à la base élèves pour motifs légitimes, le dimanche 26 septembre 2010 à la Roche-Vineuse.

Depuis le jugement du Conseil d’Etat, les parents peuvent user de leur droit d’opposition, pour motifs légitimes, contre la base élèves, ce système de fichage des enfants dès l’école maternelle.

Sur son stand d’information, le Collectif Bressan de Résistance à la Base élèves proposera aux parents de signer le modèle de lettre d’opposition du CNRBE, le dim. 26 septembre 2010, de 10h à 19h, à la Roche-Vineuse (à 15 min à l’ouest de Mâcon), dans le cadre de la 7ème fête altermondialiste (entrée gratuite).

Nous proposerons un envoi collectif aux écoles concernées.

Le CBRB, le 1er septembre 2010.

Plus d’infos : base.eleves.bresse@gmail.com


Juin 2010

Les représentants du collectif de résistance ont donné toutes les explications sur la base-élèves. Photo J. R. (CLP)

La base-élèves est dénoncée

Feillens. Hier le collectif contre le fichier base-élèves s’est réuni devant l’école.
Article du Journal de Saône et Loire paru le 1er juin.

Le collectif bressan de résistance au fichier base-élèves, s’est rassemblé hier devant l’école de Feillens pour le dénoncer.

Les représentants du collectif bressan de résistance à base-élèves, du SNUipp, de la FCPE, de la ligue des droits de l’homme étaient présents lundi matin devant l’école de Feillens, lieu de formation sur base-élèves pour manifester leur opposition à ce fichier.

Après un échange courtois avec l’inspectrice de l’éducation nationale, Frédéric Mathy, directeur d’école et Gauthier Savart parent d’élève ont, au nom du collectif, devant une dizaine de secrétaires de mairie et directeurs d’écoles concernés par la formation, exprimé leur inquiétude vis-à-vis de ce fichier qu’ils jugent dangereux et inutile.

Le fichier n’a pas la cote

Après avoir expliqué ce qu’est base-élèves, ils ont dénoncé le manque d’information. Les représentantes de parents d’élèves du RPI de Reyssouze/Boz/Ozan ont signalé que, sur les 143 réponses des parents d’élèves du secteur, 133 se sont déclarés contre ce fichage sans avoir toutefois la possibilité de s’y opposer.

Les directeurs d’école et secrétaires ont été invités à refuser toute saisie tant qu’une réponse aux observations de l’ONU et du Conseil d’État n’aura pas été apportée. À noter que tous n’étaient pas présents, des mairies ayant refusé de participer au stage.

Josette Robin (CLP)


Mai 2010

Feillens. Le collectif bressan contre Base-élèves appelle à la mobilisation.
Article du Journal de Saône et Loire publié le 30 mai

À l’occasion d’une formation de directeurs d’école à à Base-élèves, un regroupement de parents et des enseignants va manifester contre ce fichier.

La manifestation aura lieu ce lundi devant l’école de la commune.  Photo DRLes parents, enseignants du « Collectif Bressan de résistance à base-élèves appellent à un rassemblement « Non au fichage des enfants » le lundi 31 mai dès 8 h 30 devant l’école de Feillens (place de l’Europe) où doit avoir lieu la formation de directeurs d’école à l’utilisation de la Base-élèves 1 er degré ».

Données centralisées

Pour ceux qui ne connaissent Base-élèves, c’est un fichier qui avait été institué en 2007 pour, selon l’éducation nationale, faciliter le travail administratif du directeur d’école.

Il se présente sous la forme d’un système de saisie et de gestion informatiques des élèves de 3 à 10 ans. Les informations sont stockées dans une base nationale.

Depuis son instauration il s’accompagne de contestations de parents d’élèves et d’enseignants qui se sont regroupés sous forme de collectifs nationaux un peu partout en France.

Incertitudes

Les informations demandées : état civil de l’enfant, identification de son responsable légal, cursus scolaire… ne semblent, a priori, pas sujettes à polémique ; ce qui inquiète, c’est le fait qu’elles soient centralisées sur un serveur national. En effet, bien que ce fichier, sous la pression médiatique, ait été épuré des champs de la nationalité, du handicap, de l’absentéisme… rien ne permet de savoir si ces champs ne seront pas un jour réactivés ou si de nouveaux ne seront pas rattachés.

Les collectifs dénoncent donc les incertitudes qui planent sur ce fichier : qui a réellement accès à cette base de données ? à quelle fin peut-elle être utilisée ?

Ils appellent les parents à faire part de leur opposition à ce fichage informatique et centralisé et à soutenir les directeurs et communes qui refusent de saisir les données concernant les enfants et leurs familles.

Josette Robin (CLP), le 30/05/2010

Publicités

Une Réponse to “Saône et Loire”

  1. […] Saône et Loire : Action du Collectif Bressan Lire la suite […]

 
%d blogueurs aiment cette page :