Collectif national de résistance à Base élèves…

contre tous les fichiers scolaires

Livret Personnel de Compétences

Lire en bas de page les documents officiels et les articles de presse. Dernière mise à jour : juin 2013

→ Voir les documents à télécharger dans notre Kit anti-LPC
→ Voir tous nos articles dans la rubrique Evaluations – Compétences

Depuis le début de l’année 2010, diverses « expérimentations » qui visent le fichage des « compétences » des élèves sont mises en oeuvre, et notamment le LPC, « livret personnel de compétences ».

Nous proposons ci-contre un diaporama synthétique qui énonce une partie des finalités et les risques qui en découlent (10 pages – format pdf, décembre 2010).

Voir aussi sur le site consacré aux interventions du CNRBE un autre diaporama préparé par un membre du CNRBE et du SNUipp de l’Oise pour présenter le Livret Personnel de Compétences lors d’interventions publiques. Vous y trouverez les documents pour constituer le diaporama.

Lire aussi un dossier complet réalisé par le SNUipp-FSU Isère (document pdf de 32 pages, mars 2011).


Campagne nationale de boycott du LPC

[Article publié le 24 avril 2013 et mise à jour le 10 juin]

600 enseignant-e-s refusent de remplir le livret de compétences

Plus de 600 enseignant‑e‑s de toute la France se sont engagés publiquement à ne pas remplir le livret de compétences (LPC)*, avec le soutien de plusieurs syndicats et collectifs**.

Ce livret a été mis en place sous la présidence Sarkozy dans le cadre du socle commun de connaissances. Il recense les « compétences » des élèves qui doivent être acquises en fin de CE1, CM2 et 3e. La « refondation de l’école » promue par V. Peillon n’a pas amené à sa remise en cause.

POURQUOI CE MOUVEMENT DE REFUS ?

Bannière_boycott_LPC_pour_sites

Du point de vue éducatif, les signataires dénoncent un outil inutile et lourd, qui implique une pédagogie du bachotage, loin de la visée émancipatrice qui devrait être celle de l’école.

Du point de vue de la vie privée, le LPC recueille de manière détaillée et numérisée des informations sur les enfants, et cela pour leur vie entière… sans garanties quant à la confidentialité des données.

Du point de vue du droit du travail, il est à craindre que le système des compétences, plus qu’encouragé par le patronat, individualise le statut des salarié-e-s et affaiblisse les conventions collectives.

En conséquence, les signataires réclament que ce livret de compétence soit supprimé.

Ils s’engagent collectivement et solidairement à ne pas le remplir et à soutenir activement ceux d’entre eux qui subiraient des pressions ou des sanctions de  la part de leur hiérarchie.

* La liste des signataires a été rendue publique sur le site de la campagne : www.boycott-lpc.lutter-agir.org

** Une campagne soutenue par le Réseau des enseignants du primaire en résistance, le Collectif National de Résistance à Base-Elèves, la Fédération des syndicats SUD éducation, la Fédération des Travailleurs de l’Education de la CNT, la Fédération Éducation de la CNT-Solidarité Ouvrière, la tendance Emancipation, l’Union des alternatives syndicales et la section départementale du SNUipp-FSU82. Lire la suite »

 

brochure-janv13-cover

Le fichage des compétences à l’assaut du droit du travail

Publié le 25 janvier 2013

Le Collectif National de Résistance à Base Élèves (CNRBE) s’adresse à toutes les organisations afin de s’unir pour faire échec à une immense entreprise d’expropriation des valeurs fondamentales de l’école pour nourrir les besoins des entreprises et du marché du travail.

Le CNRBE vient d’éditer une brochure [ci-contre] qui résume les enjeux du vaste fichage des élèves tout au long de la vie. Ce document démontre les ravages que le fichage des « compétences » ne manquera pas de produire sur les conventions collectives et sur le droit du travail, déjà bien mis à mal par le remplacement progressif des qualifications collectives par des « compétences » individuelles.

Refusons la division et défendons ensemble les droits collectifs en nous opposant au fichage des compétences ! 

Document de 8 pages à télécharger


2013


Archives 2012


Archives 2011

Rencontres du CNRBE: le fichier LPC, des «compétences» à l’«employabilité»

Voici les principaux extraits sonores des interventions des trois personnes que le CNRBE a invitées lors du débat organisé le 7 mai 2011, dans le cadre de ses 5èmes rencontres nationales. Le débat portait sur la classification des enfants selon leurs « compétences » qui prend forme dans le fameux LPC, « livret personnel de compétences », outil numérique partageable qui est imposé dans toutes les académies depuis février 2011 au collège et à la rentrée 2011 en primaire. Lire la suite de cette entrée »

Christian Laval [durée : 14’14]  Angélique Del Rey [durée : 11’57]  Hélène Bertrand [durée : 10’57]

Le CNRBE appelle au boycott du Livret personnel de compétences

Avec le LPC, l’Etat français entreprend silencieusement le fichage informatique centralisé des compétences des citoyens, dès l’école et tout au long de la vie.

Le Collectif National de Résistance à Base Elèves (CNRBE) alerte sur la mise en œuvre d’un fichage informatique d’une nature et d’une ampleur jamais imaginées : celui des compétences depuis la petite enfance et tout au long de la vie. Ces compétences déclinées en sous-compétences, définies par l’Etat comme des connaissances, des capacités et des attitudes [1], recueillies dans le Livret Personnel de Compétences, vont être attachées à l’identité des personnes par l’intermédiaire de leur matricule [2] et enregistrées dans d’énormes banques de données [3]. Lire la suite de cette entrée »

 

Archives 2010

Livret de compétences électronique, application GiBii

A travers la mise en oeuvre du livret expérimental de compétences se met en place maintenant le fichage de l’individu sous l’angle des compétences : fichage des plus sensibles car des plus intimes, des plus subjectifs et des plus discriminatoires, qui va « profiler » la personne pour un usage futur que l’on ne maîtrise pas. Circulaire n° 2009-192 du 28-12-2009 publiée au BO du 7 janvier 2010

En informatique, la validation des compétences s’effectue déjà directement en ligne par l’intermédiaire de l’application Gibii installée sur des serveurs académiques à l’école et hors école. Ce système va être généralisé à toutes les compétences du socle commun et au-delà.

Le livret de compétences électronique est un super CV numérique, dans lequel sont enregistrées toutes les compétences validées par l’élève qui permettent de définir leurs difficultés, leur comportement, certaines qualités ou défauts, la maîtrise de la langue française, etc…

Rompant la séparation entre vie publique et vie privée, autrement dit avec les valeurs de laïcité et d’égalité, il s’agit de faire entrer l’enfant, le jeune, dans une auto-évaluation permanente de ses « compétences » : « les connaissances, capacités et attitudes acquises dans le cadre associatif ou privé, notamment familial, ainsi que les réalisations, participations et engagements que le jeune aura pu y conduire » sa vie sociale,par exemple musicales ou sportives, quelle association il fréquente, sa vie familiale, si il s’occupe d’un grand parent malade, s’il aide son petit frère à faire ses devoirs, ses voyages, la « langue native ». Bref, un fichier face-book-Edvige !

Ce livret de compétences suit l’enfant tout au long de son parcours scolaire. Il existe déjà en partie sous forme de diverses attestations récemment annexées au livret scolaire de l’élève au primaire, complétées par un « livret personnel de compétences » au collège. Il est prévu qu’il soit ensuite (tout ou partie) intégré au « passeport orientation et formation », dont toute personne entrant dans le monde professionnel va dorénavant être dotée. Loi n° 2009-1437 du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie

Le fichage des compétences avait été introduit en catimini en juin 2007 dans Base élèves premier degré. En 2008, Xavier Darcos avait reconnu que ce fichier était liberticide et avait retiré des données dont les compétences. Elles sont donc aujourd’hui réintroduites dans le livret de compétences. Les données restantes dans Base élèves sont utilisées pour alimenter la BNIE, qui permet d’immatriculer tous les enfants dès 3 ans et pour 35 ans. La BNIE conserve également le cursus des élèves et les modifications d’identité. L’Identifiant National Elève, attribué à chaque élève, permettra d’interconnecter tous les fichiers de l’Education Nationale et des autres administrations.

Un nouveau système éducatif se met ainsi en place, basé sur une soi-disant réussite des élèves, et où l’épanouissement des individus s’efface devant l’obligation de s’insérer dans la vie professionnelle. Dans ce nouveau système les élèves seront soumis à une pression constante  qui s’exercera non seulement dans le cadre scolaire mais également dans leur vie privée (hors école).

Non seulement le livret de compétences figera les élèves dans leur passé, mais il pourra être utilisé pour les projeter de manière prédictive dans leur futur. Ainsi, de la même manière que certaines offres d’emplois ne sont plus maintenant proposés aux chômeurs qui n’ont pas les compétences recquises, certaines filières pourront être automatiquement fermées aux élèves qui n’auront pas validé au bon moment les compétences évaluées au cours de leur scolarité.

Ce système échappera totalement aux enseignants (qui ne maîtriseront plus ce qui est enseigné) et aux parents (qui, évincés de l’école, n’échangeront plus avec les enseignants qu’au travers de systèmes préformatés). Plus grave encore, en donnant aux parents un rôle de surveillance et de contrôle, ce nouveau système éducatif les rendra responsables de la validation des compétences scolaires et extra-scolaires de leurs enfants, rompant ainsi la séparation vie publique et vie privée, et renvoyant l’échec scolaire comme les problèmes de chômage à une responsabilité individuelle. Un formidable moyen d’ouvrir le marché de l’éducation et de la culture aux intérêts privés…. mais grâce au cahier de texte numérique, au cartable en ligne, on donnera l’impression aux parents qu’ils maîtrisent mieux ce qui arrive à leurs enfants !


Archives 2007-2009


Documents officiels

– À télécharger, les livrets papier à imaginer sous forme de fichier avec des validations d’exercices en ligne :
Livret de compétences 3 paliers
Livret de compétences école primaire
Livret de compétences collège


Dans les médias

Documentaire :

Le cartable de Big Brother, un film de Francis Gillery (1999)

Un documentaire prémonitoire

Diffusé à une heure tardive sur France 3 en 1999, « Le cartable de Big Brother », documentaire de Francis Gillery, révélait l’importance des pouvoirs économiques et ses stratégies pour ouvrir le marché de l’éducation, ainsi que le rôle majeur, encore balbutiant à l’époque, des technologies de l’information dans ces stratégies. En écho à ce qui se met en place aujourd’hui en 2011 avec le Livret personnel de compétences, ce film évoquait déjà comment allait s’organiser, sous la pression de lobbies très efficaces, le fichage méthodique des compétences de toute la population.

Radio :

→ Bernard Collot – Une école du 3ème type : Chroniques sonores :

Les évaluations (19/01/2011) :

L’évaluation n’est pas le problème d’une école du 3ème type (19/01/2011) :

→ Dans le Gard : Emission droits et libertés animée par la Ligue des Droits de l’Homme d’Alès (Radio Grille Ouverte, 27/12/10).

→ A Paris : Evaluation, compétences, fichages…les retours d’un stage (Radio libertaire – Emission CNT Educ, 14/12/2010).

→ Dans l’Ain : Émission spéciale « Base élèves et fichages scolaires » (Radio Tropiques FM de Bourg-en-Bresse, 13/12/10).

Presse :


8 Réponses to “Livret Personnel de Compétences”

  1. […] Livret de compétences […]

  2. […] Livret de compétences […]

  3. […] Informations complémentaires sur le Livret Personnel de Compétences. → La déclaration à la Cnil du MEN du 15/7 (pour le LPC second degré). → Le récépissé de […]

  4. […] dès cette année, en couplant Base Élèves 1er degré, le Livret Scolaire Numérique (LSN) et le Livret Personnel de Compétences (LPC), l’État met en place silencieusement le fichage des compétences de tous les citoyens, […]

  5. […] vite, en effet, je me suis retrouvé sur un article  du site  du Collectif pour le retrait de la base élèves. Cet article explique, en long, en […]

  6. […] rejoint par le CNRBE, une campagne nationale d’engagement collectif à ne pas remplir le LPC a été lancée le mercredi 24 avril 2013. L’appel est ouvert à signature sur le site […]

  7. […] de nouveaux fichiers recueillant des données nominatives, notamment sur les compétences avec le Livret Personnel de Compétences électronique […]

  8. […] été « testé » sous différentes formes ces dernières années. Les plus réfractaires au LPC ont parlé du « retour du livret d’ouvrier », le premier outil de contrôle social créé par Bonaparte […]

 
%d blogueurs aiment cette page :