Collectif national de résistance à Base élèves

Contre le fichage à l'école

Base élèves, évaluations nationales, Affelnet 6ème : les menaces et les sanctions continuent !

Posted by retraitbaseeleves sur 19 mai 2012

Malgré les récentes annonces de Vincent Peillon, nouveau ministre de l’Education Nationale, concernant la prochaine disparition des évaluations CE1 et CM2, l’administration menace toujours de mettre au pas les directeurs d’école et les enseignants qui refusent de ficher les enfants :

– Dans le Morbihan, une enseignante, Marie-Noëlle Robin-Decayeux, qui fait fonction de directrice sur une école à deux classes, est actuellement très violemment attaquée par sa Directrice Académique des Services départementaux de l’Education Nationale (ex IA) qui l’a menacée ainsi : « Mme X refuse de transmettre les résultats des évaluations nationales par informatique et refuse Base élèves donc elle ne pourra retrouver son poste de direction l’an prochain si elle ne se soumet pas ! » (http://sud.education56.ouvaton.org/spip/spip.php?article246). Le cas est quasiment analogue à celui de Philippe Wain dans le Loir et Cher l’année dernière.

– Dans plusieurs départements, le DASEN vient d’informer tous les directeurs des écoles privées et publiques que la campagne d’évaluation des élèves se déroulera du 21 au 25 mai 2012, que cette procédure concerne tous les élèves de CE1 et CM2, avec un calendrier précis, et que, dès le 14 mai 2012, le directeur de chaque école aura accès à l’application web académique dans laquelle il pourra paramétrer la campagne et télécharger l’application locale nécessaire à la saisie des résultats, avant de les faire remonter.

– Dans l’Ain, trois enseignants se sont vus refuser l’inscription sur la liste d’aptitude à la fonction de directeur pour n’avoir pas caché au cours de l’entretien leur opinion défavorable quant au fichier Base élèves (https://retraitbaseeleves.wordpress.com/2012/03/05/chasse-aux-sorcieres-ia-ain/).

– Dans l’Eure, la Loire et en Seine-Saint-Denis, c’est un véritable chantage à l’affectation en 6ème que subissent toujours les directeurs d’écoles opposés à Base élèves (https://retraitbaseeleves.wordpress.com/2012/03/24/chantage-discrimination-affelnet-ravages/).

Le Collectif National de Résistance à Base Elève n’a de cesse de rappeler tous les risques inhérents à Base élèves et aux fichiers qui lui sont liés : interconnexions occultes, sécurisations à géométrie variable, mécanisation de la pédagogie, etc. Plusieurs divulgations accidentelles de données personnelles issues de Base élèves sur internet se sont déjà produites, démontrant malheureusement que l’administration ne peut pas garantir la sécurité des données collectées dans ces fichiers.

Notre collectif s’étonne toujours que des hauts fonctionnaires puissent utiliser, comme ce fut le cas avec Philippe Wain, des méthodes qui ne respectent aucune règle, ni administrative ni juridique, et méprisent les textes qui régissent le statut des enseignants. Le 10 décembre 2009, la Rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, le Rapporteur spécial sur le droit à l’éducation et le Rapporteur spécial sur les droits de l’homme des migrants sont pourtant intervenus auprès de la France pour soutenir les directeurs qui refusent de remplir Base élèves. Cette intervention avait été révélée dans un rapport publié le 12 mars 2010 où la Rapporteuse « exhorte le gouvernement français à répondre au plus vite aux craintes exprimées » que les sanctions et menaces de sanctions « soient liées à leurs activités non violentes de protection et de promotion des droits de l’homme, notamment du droit au respect de la vie privée. » (https://retraitbaseeleves.wordpress.com/2010/03/12/droits-enfants-directeurs-confortes-onu/).

Le CNRBE continuera d’apporter tout son soutien à ces directeurs d’école et à ces enseignants qui, malgré les menaces et les sanctions de leur hiérarchie, ont le courage de s’opposer au fichage des enfants et assument ainsi pleinement les responsabilités qui sont les leurs (https://retraitbaseeleves.wordpress.com/2012/03/26/remplir-affelnet-engage-la-responsabilite-des-directeurs/).
Il appelle notamment tous ceux qui le peuvent à venir se rassembler le mardi 22 mai, en soutien à Marie-Noëlle Robin-Decayeux.

RASSEMBLEMENT DÉPARTEMENTAL
DEVANT L’ÉCOLE DE St AIGNAN (56)
LE MARDI 22 MAI A 18h30

Plus d’informations dans notre page Morbihan.

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :