Collectif national de résistance à Base élèves…

contre tous les fichiers scolaires

Quand Base élève est l’objet d’un obscur chantage à la fermeture d’une classe

Posted by retraitbaseeleves sur 15 juin 2011

Édifiant. Joël Martin, qui tient un blog sur le quotidien en ligne Mediapart, raconte l’histoire mouvementée de la fermeture d’une classe dans une école élémentaire de Gif-sur-Yvettte (Essonne). Il en dit long sur les méthodes du MEN pour mettre au pas les opposants au fichage, et surtout sur le fait qu’on peut se passer de Base élèves pour faire des prévisions d’effectifs, mais qu’il est tellement plus « efficace » de s’en servir comme moyen de pression… (cf un communiqué des parents du 11 juin).

La dictature de « Base-Elèves »

(10 Juin 2011). Gif-sur-Yvette, coquette cité de l’Essonne peuplée en partie de chercheurs bobos, de cadres en cravate et autres têtes d’oeuf plus ou moins pleines de neurones avisés. Ils ont quand même le temps de faire des enfants qui peuplent les écoles locales de façon variable d’une année à l’autre au gré des migrations. Ainsi, pour la rentrée 2011, l’école élémentaire du Centre de Gif voit passer ses effectifs de 222 répartis sur neuf classes à 194. D’où l’inéluctable suppression d’une classe. Jusque là, rien à dire. On reste à un peu plus de 24 élèves par classe en moyenne. Mais les parents d’élèves de cette école sont des trublions. La moitié d’entre eux s’opposent à ce que des renseignements confidentiels concernant leurs enfants soient saisis dans le fichier informatique national « Base-élèves » pour toutes sortes de raisons éthiques et philosophiques mais surtout parce que ce fichier est insuffisamment sécurisé, comme l’a montré une fuite récente à Sartrouville. […] —> Lire la suite sur Mediapart

Publicités

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :