Collectif national de résistance à Base élèves

Contre le fichage à l'école

Rencontres du CNRBE: le fichier LPC, des «compétences» à l’«employabilité»

Posted by retraitbaseeleves sur 14 mai 2011

Voici dans cet article les principaux extraits sonores des interventions des trois personnes que le CNRBE a invitées lors du débat organisé le 7 mai 2011, dans le cadre de ses 5èmes rencontres nationales. Le débat portait sur la classification des enfants selon leurs « compétences » qui prend forme dans le fameux LPC, « livret personnel de compétences », outil numérique partageable qui est imposé dans toutes les académies depuis février 2011 au collège et à la rentrée 2011 en primaire..

Brève présentation des trois invités [ci-contre, de gauche à droite]:

Christian Laval [durée : 14’14]

Repères : Christian Laval oriente son propos sur l’« école-entreprise », où comment la logique néolibérale vise à intégrer dans l’appareil d’Etat et les services publics les « normes du privé ». Il évoque ensuite la question des compétences en abordant la notion d’ « employabilité » (à partir de 4’), la standardisation du travail d’enseignant qu’implique cette approche  (5’30); il donne un exemple d’outil au service de cette « cause », un espace numérique de travail développé par la région Ile-de-France dans les lycées, LILIE, comme exemple type d’une école « manageriale » (6’45); et termine en évoquant la question du vocabulaire, qui a travesti le terme « compétence » dans une optique purement économique (8’50).

Angélique Del Rey [durée : 11’57]

Repères : Angélique Del Rey raconte comment, en tant que professeure de philosophie, elle a été confrontée, par un formateur de l’IUFM, à cette « pédagogie des compétences », comment elle a découvert le fameux « socle commun » imposé par l’Union européenne (5’45) qui donne une priorité « utilitariste » à l’enseignement, et les formes de résistance qu’il faut dès maintenant inventer. Elle terminera par évoquer le mythe de la « société de la connaissance » (9’50) et ce qu’implique l’évaluation des compétences sur la normalisation des comportements et des attitudes.

Hélène Bertrand [durée : 10’57]

Repères : Hélène Bertrand aborde la question du lien entre cette évaluation des compétences et les offensives du patronat visant à « liquider » les acquis sociaux collectifs, y compris ceux des enseignants (statuts, conventions collectives, grilles de salaires, etc.); comment la notion de « gestion des ressources humaines » impose au salarié de gérer sa propre « employabilité » (4’30) grâce au fameux « bilan de compétences », obligatoire pour les demandeurs d’emploi (5’45); et enfin comment cette logique s’est imposée aux élèves, de l’école primaire à l’université (6’50), suite à une armada de lois votées depuis le début des années 2000.

Lire aussi l’excellent dossier réalisé par le SNUipp-38 en mars 2011 et le communiqué de la Fédération Sud Education du 29 avril 2011.

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :