Collectif national de résistance à Base élèves

Contre le fichage à l'école

La Base Elèves et la Base Nationale des Identifiants Elèves n’ont plus d’existence légale !

Posted by retraitbaseeleves sur 20 juillet 2010

Le Conseil d’État vient de décider l’annulation de l’arrêté du 20 octobre 2008 créant Base élèves 1er degré et l’annulation des décisions de création de la BNIE (1), tout en accordant au gouvernement un délai de trois mois pour les rendre conformes à la loi “informatique et libertés” du 6 janvier 1978. Le Conseil d’Etat fait notamment le lien entre la Base Elèves et la BNIE (2), et affirme que les interconnexions entre fichiers existent, chose que l’Education Nationale avait toujours niée. Le Conseil d’Etat constate en particulier que les données de Base élèves font l’objet de rapprochements et mises en relations avec celles contenues dans d’autres fichiers, comme par exemple les fichiers des mairies et les fichiers des écoles privées, et que cette fonctionnalité était prévue dès l’origine. Le Conseil d’Etat donne également raison aux parents d’élèves en demandant le rétablissement du droit d’opposition, alors que l’Education Nationale le bafouait allégrement.

C’est une excellente nouvelle pour les 2103 parents qui ont porté plainte et qui voient dans cette décision un appui pour poursuivre l’action au pénal, ainsi que pour les directeurs qui ont subi les foudres de l’Education Nationale en raison de leur refus de rentrer les enfants dans ce fichier aujourd’hui hors-la-loi.

Conforté par cette décision du Conseil d’Etat, le CNRBE poursuit sa lutte contre le fichage des enfants en s’appuyant sur les recommandations du Comité des Droits de l’Enfant des Nations Unies qui a enjoint à la France de ne saisir dans les bases de données que des renseignements personnels anonymes et de légiférer sur l’utilisation des données collectées en vue de prévenir une utilisation abusive des informations .

Engagé dans ce combat depuis plusieurs années aux côtés d’enseignants, de parents, de syndicats, d’associations et de citoyens, le CNRBE veillera au suivi de l’injonction du Conseil d’État et persiste dans ses revendications :

  • Abandon du recueil et du traitement centralisé de données personnelles contenues dans Base Elèves 1er degré et dans tout autre fichier centralisé des enfants;
  • Abandon de la Base Nationale des Identifiants élèves (BNIE), qui permet de multiples interconnexions actuelles et futures avec d’autres bases administratives ;
  • Levée de toutes les sanctions prises à l’encontre des directeurs d’école qui refusent d’alimenter le fichier Base Elèves 1er Degré ;
  • Suppression des données collectées illégalement ;
  • Aucune donnée nominative ne doit sortir des établissements scolaires.

Le Collectif National de Résistance à Base Elèves (CNRBE), le 19 juillet 2010

1) – Communiqué de presse du Conseil d’Etat relatif à la décision n° 317182, 323441.
Décision relative au fichier “Base élèves 1er degré”.
Décision relative au fichier “BNIE”.

2) – Informations supplémentaires sur la BNIE sur le site de la LDH Toulon.
Déclaration à la CNIL du traitement BNIE du 25 février 2006 complétée le 8 février 2007.

4 Réponses to “La Base Elèves et la Base Nationale des Identifiants Elèves n’ont plus d’existence légale !”

  1. […] le 4/07, mise à jour le 19 — Le Conseil d'Etat a rendu son jugement: analyse du CNRBE et revue de […]

  2. […] La Base Elèves et la Base Nationale des Identifiants Elèves n’ont plus d’existence lé… […]

  3. […] le Conseil d’Etat, dans sa décision du 19 juillet, a rétabli ce droit. Ce que le ministère se garde bien d’annoncer aux parents […]

  4. […] le Conseil d’Etat, dans sa décision du 19 juillet, a rétabli ce droit. Ce que le ministère se garde bien d’annoncer aux parents […]

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :