Collectif national de résistance à Base élèves

Contre le fichage à l'école

Le fichage des mineurs, l’exemple de Base élèves

Posted by retraitbaseeleves sur 11 février 2010

Lors de la 3ème rencontre nationale du CNRBE, deux étudiants en Master 2 Droit & Pouvoirs Publics spécialité Droit des Nouvelles Technologies de la Société d’information à l’université Paris Ouest Nanterre, sont intervenus pour présenter Base élèves et la BNIE. François-Xavier Joyeux rend compte de son intervention sur son blog.

Dans le cadre de mes études, j’ai été amené à faire une présentation succincte du fichier base élèves pour le Collectif National de Résistance à Base Elèves, en tentant de rester le plus objectif possible. J’ai présenté le sujet en le situant en premier lieu dans le cadre plus général du fichage.

Depuis plusieurs années, le nombre de fichiers publics, considérés comme indispensables par les autorités, est en constante augmentation, leur création étant facilitée notamment par la restriction des pouvoirs de la Commission nationale Informatique et Libertés (CNIL) opérée par la loi du 6 août 2004.

Le phénomène peut être observé au regard des fichiers de police. Ainsi, le rapport des députés Delphine Batho et Jacques-Alain Bénisti1, publié en mars 2009, a recensé 58 fichiers de police en cours d’utilisation ou de création, contre 45 en 2008, et 36 en 2007. Tout cela se faisant officiellement soit au nom d’une meilleure gestion administrative, soit au nom d’un impératif de sécurité. –> Lire la suite de l’article »

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :