Collectif national de résistance à Base élèves

Contre le fichage à l'école

L’enseignement catholique bénéficie-t-il d’un traitement de faveur?

Posted by retraitbaseeleves sur 11 septembre 2009

Le développement obligatoire du fichier Base élèves dans le premier degré semble avoir fait l’objet d’un traitement à deux vitesses. Le ministère le répète assez souvent dans ses communications : toutes les écoles de France (environ 55.000), publiques ou privées sous contrat, doivent, à terme, intégrer Base élèves dans leur gestion interne. Sans exceptions. Sans exceptions? Dès les premiers mois de la mobilisation contre Base élèves, courant 2005, certains échos de différents diocèses indiquait déjà que ficher des enfants dès leur première entrée à l’école n’était, si l’on ose dire, «pas très catholique» pour les responsables de l’enseignement privé. Les réserves morales des écoles confessionnelles sont-elles plus respectables que celles soulevées par les partisans de l’école laïque et républicaine? Il semble que oui, puisqu’ils ont été tout simplement autorisé, en septembre 2008, à créer leur propre fichier des écoles (BASEC) et leur propre base des « identifiants élèves » (« INEC »). Et, jusqu’à preuve du contraire, ils n’ont jamais été sommé ni harcelé pour se conformer à l’obligation d’installer le fichier national.
–> Lire deux articles de la LDH Toulon : le premier sur la création de Basec et le second qui indique que des négociations ont bien eu lieu entre responsables diocésains et le ministère.

Une Réponse to “L’enseignement catholique bénéficie-t-il d’un traitement de faveur?”

  1. […] L’enseignement catholique bénéficie-t-il d’un traitement de faveur? […]

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :