Collectif national de résistance à Base élèves

Contre le fichage à l'école

27 et 31 août: rassemblements pour soutenir trois directeurs refuzniks

Posted by retraitbaseeleves sur 25 août 2009

Isabelle Huchard, Bastien Cazals (Hérault), et François de Lillo (Ariège), membres du CNRBE et signataires de l’Appel des directeurs contre Base élèves, qui réuni plus de 200 de leurs collègues, sont menacés de perdre leur fonction de direction pour avoir clamé haut et fort qu’ils n’utiliseraient pas ce fichier qui leur est imposé par leur hiérarchie, malgré les récentes observations du Comité des droits de l’enfant de l’ONU que la France se doit pourtant de respecter.

Le jeudi 27 août doit se dérouler, à Montpellier, une CAPD (Commission administrative paritaire départementale), instance qui réunit les représentants du personnel enseignant du premier degré et les représentant de l’administration. Lors de cette réunion sera examiné par l’IA le « retrait d’emploi de direction » pour Isabelle et Bastien (cf l’ordre du jour de la CAPD).

François De Lillo, lui, est convoqué le lundi 31 août en commission de discipline à l’IA de Foix pour, notamment, «refus d’obéissance, refus de mettre en place base-élèves et refus d’appliquer les nouveaux programmes», comme l’indique Sud Education Ariège. Pour François c’est la deuxième fois qu’il fait l’objet d’une telle procédure. Lors de la première commission disciplinaire, l’IA a été mis en difficulté pour, notamment, de nombreux vices de forme mis en évidence par la défense de François. Il apparaît ensuite que l’IA cherche à le punir pour son action revendicative, et non pour d’éventuels manquements pédagogiques.

Concernant le refus de mettre en place Base élèves dans son école, le CNRBE rappelle à M. l’Inspecteur d’Académie que François De Lillo n’a pas désobéi, mais qu’il a appliqué la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, texte de droit international, ratifié par la France, et qui s’impose à notre ordre juridique interne (lire nos analyses sur ce point).

«Lors de cette [première] commission, explique François De Lillo, l’IA a bien montré qu’il m’attaquait non pas sur le plan pédagogique mais sur le plan syndical et politique, puisque il a dit que, entre autres, je cite: « De toute façon Mr De Lillo incite les enseignantEs à désobéir. » Effectivement,  je me trouve sur la liste des désobéisseurEs ariègeoisEs, mais cela ne fait pas de moi un responsable du mouvement car de toute façon il n’y en a pas — chacun est assez responsable pour choisir ou pas d’y participer. Mais à priori, pas pour l’inspecteur, qui considère que les enseignantEs ne savent pas réfléchir toutEs seulEs. Enfin,  pourquoi a-t-il interrompu puis clôturé cette première commission, pour en ouvrir une deuxième, quelques semaines plus tard?» La réponse, sans doute, la semaine prochaine.

Comme pour Erwan Redon début juillet à Marseille (sanctions « reportées »), puis pour Alain Refalo à Toulouse (qui a écopé d’une lourde sanction disciplinaire le 9 juillet), le CNRBE appelle à se rassembler pour les soutenir:

– le 27 août Montpellier : RV à 14h devant l’Inspection Académique (31 rue de l’Université). Auparavant, une conférence de presse aura lieu à 11h, place des Beaux Arts.

– le 31 août à Foix : RV à 8h30 devant l’IA de l’Ariège (1, rue Fenouillet).

A noter que le réseau des enseignants du primaire en résistance pédagogique tiendra son Université d’Eté à Montpellier les 26 et 27 août dans le local de Solidaires (23 rue Lakanal). Une cinquantaine d’enseignants de toute la France seront présents.

Une Réponse to “27 et 31 août: rassemblements pour soutenir trois directeurs refuzniks”

  1. […] 27 août à Montpellier: rassemblement pour soutenir Isabelle et Bastien […]

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :