Collectif national de résistance à Base élèves

Contre le fichage à l'école

La sécurité coûte cher

Posted by retraitbaseeleves sur 8 décembre 2008

Parmi les marchés conclus par l’Éducation nationale en 2007, dans la rubrique « Marchés conclus dont le prix est de 3.000.000 € HT à 5.269.999 € HT », on trouve celui-ci :

« Acquisition de licences et intégration d’une solution d’authenfication de composant à « mot de passe à usage unique » appelés OTP ainsi que la fourniture de clés de sécurité ».

Vous l’aurez deviné, il s’agit des fameuses clés OTP qui assureront l’inviolabilité de Base élèves. Sécurité tout à fait infaillible, puisque les directeurs et directrices à qui elles sont confiées sont sommé(e)s de dormir avec (étant considéré(e)s comme responsables des clés 24h/24h).

Une sécurité d’un tel niveau pour pouvoir en toute quiétude ficher, compter, contrôler, analyser, gérer… Ça vaut bien de supprimer quelques dizaines de milliers de postes d’enseignants, non ?

Un peu partout en France, des directeurs et directrices refusent ces clés OTP, tant pour protester contre cette responsabilité qui ne devrait pas leur revenir et contre ces dépenses demesurées, que contre la mise en place forcée de Base élèves. Un courrier de soutien des adjoints à leur directeur circule.

Une consigne syndicale unitaire du SNUipp FSU, du SE UNSA, de SUD éducation a été lancée (voir ici la consigne relayée par le SNUipp 31).

Le Snudi FO national s’est également prononcé contre les clés OTP.

13_dec_7

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :